COSUNAM

Quand les hommes sont LIBRES de choisir, ils choisissent la LIBERTÉ

Au Geneva Summit 2019 sur les Droits de l’homme et la démocratie

Le Cosunam et ses amis étaient présents au Geneva Summit annuel du 26 mars 2019 .  Nous soutenons activement le combat que mème l’avocat dissident Nguyen Van Dai , membre fondateur du Comité des  Droits de l’homme au Vietnam, président de ” Fraternité pour la démocratie”. Exilé en Allemagne, il est venu pour la 3ème fois à Genève afin de défendre la cause de ses confrères vietnamiens dans l’exercice périlleux de leur métier. Au Vietnam où le pouvoir judiciaire est à la botte du régime communiste, où les verdicts sont décidés avant les procès, défendre la cause d’un prisonnier politique ou de conscience relève d’un chemin de croix.

Qu’en pensent Sébastien Desfayes, membre de l’Ordre des avocats de Genève, et Rolin Wavre, juriste, député au Grand Conseil de Genève !

——————————————————————————————————-

Au palais Wilson pour la 125ème session du Haut-Commissariat des Droits de l’Homme / Réalités vietnamiennes et langue de bois

Une nette aggravation de la situation des droits de l’homme au Vietnam depuis 2014

Le constat de Sébastien Desfayes, membre de l’Ordre des avocats de Genève :  “Avec le Cosunam à la 125ème session du Haut-Commissariat des Droits de l’Homme au Palais Wilson pour écouter les interventions très fermes sur les atteintes aux Droits Humains commises par la “République socialiste” du Vietnam”

 

Le comité Suisse-Vietnam Cosunam et le parti de la Réforme Viêt Tân étaient présents aux deux journées des 11-12 mars 2019 de la 125ème session.

Mise au courant de la situation effective au préalable par les rapports alarmants et factuels d’une douzaine de ONG dont le Shadow Report II, la commission ad hoc des Nations-Unies a évalué avec pertinence la situation des droits de l’homme au Vietnam , entre autres «l’incohérence et les contradictions entre les différentes lois nationales», «l’incompatibilité entre la liberté universelle d’expression et l’application des règles vietnamiennes de la sécurité nationale», « la contestation civile publique mais non-violente contre la dictature du PCVN qui est assimilée par les autorités vietnamiennes à une forme de terrorisme contre l’Etat » etc.

Des interpellations auxquelles les délégués vietnamiens ont essayé de répondre en pratiquant à merveille la langue de bois et une rhétorique bien rodée d’apparatchiks.

Tout ce qui n’est pas le Parti est hors la loi

Au cours de la seconde journée de la 125ème session sur les droits de l’homme, de nombreuses informations dans notre Shadow Report II  ont continué à être largement reprises par les experts de la commission ad hoc des Nations-Unies
Un coup de chapeau particulier à deux rapporteurs de la commission , Mme Kran et M. Ben Achnour qui ont extrêmement bien démontré l’omniprésence de l’Etat-Parti communiste dans les instances judiciaires ainsi que les dogmes de « sécurité nationale » et « d’unité sociale » qui permettent de restreindre voire d’étouffer le droit des opposants et des minorités.
Quoique persiste à démontrer d’une manière éhontée la délégation officielle du Vietnam, force est de constater aux yeux de la communauté internationale l’aggravation des actes d’emprisonnement arbitraire , de répression politique et de violence physique dans ce pays d’Asie depuis des années.

Un rideau de fumée

Pour Rolin Wavre,  président du Cosunam, juriste et député genevois, l’examen des réponses du Vietnam aux questions posées par les experts du Comité des Droits de l’Homme à Genève démontre que le gouvernement se contente de produire un intense rideau de fumée, répondant très longuement sur des thèmes secondaires et laissant en suspens les questions centrales : arrestations arbitraires, détention sans jugement, torture et mauvais traitement généralisés, lourdes peines pour délits d’opinion, et surtout, verrouillage complet de l’appareil policier et judiciaire par la Constitution : tout ce qui n’est pas le Parti est hors la loi. Point !

Les experts du Comité ont été remarquables de pugnacité et de clairvoyance. De diplomatie aussi. On attend leur rapport avec impatience.

_______________________________________________________________________________________________________

COSUNAM EXPRESS Mars 2019

________________________________________________________________________________________________________

Les journées vietnamiennes de l’Examen Périodique Universel 2019 des droits de l’homme à Genève

________________________________________________________________________________________________________

COSUNAM EXPRESS Décembre 2018


COSUNAM EXPRESS NOVEMBRE 2018