QUI SOMMES-NOUS ?

Le 5 juillet 1990 à Genève s’est constitué

Le COMITÉ SUISSE-VIETNAM
POUR LA LIBERTÉ ET LA DÉMOCRATIE

à l’initiative de nombreux citoyens suisses unis avec les objectifs :

* de sensibiliser les autorités et l’opinion publique suisses à la situation du Vietnam
 
* de soutenir toutes voies pacifiques pour la démocratisation du Vietnam au sens de l’instauration de la liberté d’expression, d’élections libres et plus généralement de libertés publiques conformes à la Déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen
 
* d’encourager les échanges et la connaissance mutuelle des Vietnamiens et des Suisses 

* de faire connaître la culture vietnamienne

Les membres fondateurs

Les membres fondateurs en 1990 (de gauche à droite)  Jean-Marc Comte, Hoang Dinh Tuong, Paul Keiser, Luy Nguyen Tang, Khai Nguyen Dang et Thierry Oppikofer
Les membres fondateurs en 1990 (de gauche à droite)  Jean-Marc Comte, Hoang Dinh Tuong, Paul Keiser, Luy Nguyen Tang, Khai Nguyen Dang et Thierry Oppikofer

Un devoir de mémoire pour un meilleur Vietnam

” Comme tant d’autres Vietnamiens, le 30 avril 1975 a transformé mon destin et m’a conduit à devenir citoyen helvétique. Un demi-siècle est presque passé . Intégrés et heureux de vivre en Suisse, nous pourrions nous contenter maintenant d’un constat de satisfecit sur notre pays d’origine le Vietnam en pleine croissance économique.
Pourtant, en tant qu’anciens réfugiés politiques, le 30 avril 1975 reste aussi le jour où le voile noir du communisme s’est abattu sur notre pays, balayant nos souvenirs d’enfance et nos aspirations d’homme libre.
Aujourd’hui, en tant que Vietnamiens de coeur, nombre d’entre nous sommes accablés par l’état réel du Vietnam. Malgré une façade d’ouverture sociale et économique et un vernis d’indépendance , les valeurs essentielles d’altruisme, de civisme et de solidarité qui font la force et le développement d’autres pays d’Asie tels que le Japon, Taïwan ou la Corée du Sud sont devenues inexistantes au Vietnam. Répression féroce de l’Etat-parti contre toute forme d’opposition, lourdes condamnations des dissidents pacifiques , inexistence d’une justice indépendante, capitalisme rouge effréné et corruption généralisée des membres du gouvernement gangrènent l’avenir de la société civile et le développement durable du Vietnam.
Nous tenons à remercier les amis Vietnamiens et Suisses qui continuent à soutenir depuis des années notre lutte non-violente pour un meilleur Vietnam libre, réellement démocratique et respectueux des droits de l’homme.

Luy Nguyen Tang, co-fondateur du Cosunam

Helvétiquement asiatique

1975-2005 / La diaspora vietnamienne en Suisse et les premières années du Comité Suisse-Vietnam COSUNAM

Le 30 avril 1975, Saigon, la capitale du Sud-Vietnam, passait sous le régime communiste. Beaucoup de Vietnamiens qui ne partageaient pas cette idéologie, décidèrent de tout abandonner et de fuir le pays, notamment par la mer. Ce fut l’odyssée des boat-people. Entassés sur de frêles embarcations, beaucoup de ces “damnés de la mer” y ont laissé leur vie. D’autres ont trouvé refuge dans des pays d’accueil dont la Confédération helvétique.  Après le temps de la tragédie, ce fut pour les déracinés vietnamiens le temps de la découverte, de l’amitié auprès des Suisses. Une nouvelle vie s’ouvrait à eux.

La communauté vietnamienne de Suisse, par la voix du Cosunam , a souhaité exprimer sa reconnaissance auprès de ses amis helvétiques par cette publication qui donne la parole aux membres des deux communautés. Chacun y exprime son attachement à des valeurs communes et à un pays qui lui est cher : le Vietnam.

L’intégration grâce aux  traditions vietnamiennes – Les fêtes du Têt

Tet_Cosunam_24022007 - copie

De 1993 à 2012 sans interruption, le Cosunam a organisé à Genève la soirée annuelle Têt de la nouvelle année lunaire.

Evènement incontournable de la communauté vietnamienne réunissant quelques 500 participant(e)s et leurs ami(e)s suisses, cette soirée présentait danses et chants folkloriques traditionnelles du Vietnam. Animé par le groupe des jeunes de Huong Viet, elle a su donner une belle image de l’intégration des réfugiés vietnamiens qui n’ont jamais oublié le pays de leurs ancêtres et qui oeuvrent pour l’instauration d’une véritable démocratie et pour le respect des droits de l’homme encore bafoués au Vietnam.

A partir de 2015, activement soutenu par notre comité, les soirées de la nouvelle année lunaire ont continué avec le même succès populaire sous l’égide du Cercle culturel Lang Viêt basé à Genève. Les efforts d’intégration  tout en maintenant la culture du Vietnam se sont renforcés par des journées  culturelles , la fête annuelle de la mi-automne pour les enfants et la publication de deux ouvrages spécifiques : “Être Vietnamien, hier et aujourd’hui ?”  et  “Mémoires de vieilles marmites. Quand les souvenirs se mettent à table” sur le site  www.langviet.ch

Le bureau permanent 2020 – 2022

Rolin Wavre

Rolin-Wavre-membre-cosunam-1

Président in memoriam
†    (2013-2020)
Juriste, député au Grand Conseil de la République et Canton de Genève

Sébastien Desfayes

Sébastien-président-Cosunam-1

Président
Avocat, député au Grand Conseil de la République et Canton de Genève

Jean-Marc Comte

jean-marc-comte

Vice-Président
Ancien maire de la Ville du Grand-Saconnex à Genèvee

Luy Nguyen Tang

luy-nguyen-tang-secretaire

Secrétaire général

Bernard Favre

bernard-favre-cosunam-1

Trésorier

Les amis du COSUNAM

  • 2015-Commémoration des 25 ans du Comité et des 40 ans d’exil de la communauté vietnamienne
  • Michel Rossetti , l’ami fidèle depuis toujours
  • 2017-Devant le palais Eynard, avec nos amis d’Europe et des Etats-Unis , à l’issue de la rencontre pour le dossier Formosa
  • 2019- Soirée de soutien avec Pierre Maudet, des élus politiques et nos amis de Viet Tan
  • 2017- Au palais Eynard avec le maire de Genève Guillaume Barrazone

 

Remerciements familles PdC

Recevoir les Newsletters du COSUNAM

Cliquez ici pour lire “Mémoires et nouvelles d’Indochine”

REJOIGNEZ LE COSUNAM

Copyright © 2021 COSUNAM