COSUNAM EXPRESS Avril 2020

Le message de Rolin Wavre

Ce que le Coronavirus nous apprend​​

En ce printemps 2020, toute l’actualité mondiale est absorbée par la lutte contre la pandémie. Chaque pays le fait avec son style et une efficacité variable. Avec un respect des droits humains très variable aussi. Les pays européens, mais aussi les Etats-Unis ont pêché par manque de préparation, par individualisme aussi. Souvent comme dans le cas des Etats-Unis mais aussi au Brésil, c’est l’irresponsabilité des dirigeants qui a été funeste.
 
L’Asie s’est distinguée sous deux aspects. Le plus positif, c’est la manière dont Hong-Kong, la Corée du Sud, Singapour mais surtout Taïwan dans une certaine mesure ont réussi à préserver la santé de la population sans arrêter l’économie et toute la société. Ils ont su tirer les leçons des épidémies précédentes, sans trop empiéter brutalement sur les libertés individuelles ni utiliser ces mesures pour réprimer les opposants politiques.
Le mauvais exemple, ce sont les mensonges des autorités chinoises qui ont fait perdre au moins trois semaines dans la lutte contre la maladie, transformant une épidémie régionale en pandémie mondiale. Ils ont emprisonné et fait disparaitre tous ceux qui avaient vu la maladie avant les autres, au moment où les autorités pensaient qu’il valait mieux tout cacher.
 
Il semble que les autorités vietnamiennes n’annoncent encore à ce jour qu’un nombre très réduit de personnes affectées, moins de 300 cas et zéro décès. On peut douter de leur sincérité. L’absence de toute presse libre, des autorités dogmatiques qui ont peur de l’information à chaque fois qu’elle ne vient pas d’une source officielle pourrait se révéler une tragédie pour la population vietnamienne.
 
La leçon, c’est que l’Europe doit apprendre à se préparer et à réagir collectivement, certains Etats non démocratiques d’Asie doivent accepter que parfois, les informations venues des citoyens doivent pouvoir circuler librement. Le contrôle n’est pas tout.

_________________________________________________________________

Vietnam et Coronavirus

Une image vaut mille mots : la différence entre le slogan du Parti communiste vietnamien « Rester à la maison, c’est aimer son pays » et la réalité de la rue au Vietnam.

Il y a 2 semaines début avril , nous étions soulagés d’apprendre que le Vietnam avait enfin décrété la mesure attendue soit le confinement social au moins jusqu’au 14 avril sur tout le territoire ( ndlr : étendu au 30 avril pour 10 régions dont les villes de Hanoi et Saigon ) et ceci à l’exemple de presque tous les autres pays d’Asie, notamment ceux qui partagent une frontière terrestre avec la Chine et qui entretiennent avec elle une intense circulation de travailleurs, touristes et voyageurs de passage.

Dans un premier temps , les médias officiels faisaient état du succès de cette mesure gouvernementale en montant à satiété des images de rues et quartiers désertés. Depuis quelques jours , ces quelques photos prises dans diverses rues de Hanoi et de Saigon montraient à l’évidence le contraire. Partagée entre les nécessités de la vie quotidienne et les contradictions répétitives des instances responsables soufflant le chaud et le froid sur la réalité de la pandémie, la population vietnamienne continue à sortir massivement sur la voie publique.

Le Vietnam, qui figure parmi les économies d’Asie du Sud-Est les plus ouvertes aux échanges, ne sortira pas indemne de la pandémie. L’arrêt de la production en Chine a désorganisé les chaînes de valeur. Les exportations vietnamiennes vers le marché chinois ont diminué, tandis que les entrées de touristes se sont effondrées. Dans ses prévisions de 2020, la Banque mondiale prévoit une croissance du PIB vietnamien ramenée à 4,9 %.

Une situation malheureusement des plus inquiétantes pour le peuple vietnamien.

_______________________________________________________________

Bilan du Coronavirus au Vietnam selon le ministère de la santé début avril 2020


_______________________________________________________________

Salutations à la communauté vietnamienne
à l’occasion du 30 avril 1975
“Celui qui ferme les yeux sur le passé devient aveugle au présent”

Wolfgang Schäuble
Président du Parlement allemand
Wolfgang Schaüble, né le 18 septembre 1942 à Fribourg-en-Brisgau, est membre de l’Union chrétienne-démocrate d’Allemagne. Il est la personnalité de ce parti ayant siégé le plus longtemps au Bundestag, élu depuis 1972 et en devenant le président en 2017.

Presque aucune famille vietnamienne n’a été épargnée par les années de guerre, de persécution et de fuite du XXe siècle. La guerre du Vietnam a fait des millions de victimes, laissant derrière elle des invalides, des orphelins, des traumatisés et un pays dévasté. Bien que les combats aient pris fin il y a 45 ans, la paix réelle n’a pas été rétablie. Pour beaucoup de gens, de nouvelles souffrances ont commencé : environ un million et demi de Vietnamiens ont fui la terreur du régime communiste en pleine mer. Plus de 200 000 “boat people” se sont noyés, sont morts de soif ou sont tombés dans les griffes de la piraterie moderne. Ceux qui ont réussi à s’échapper de manière spectaculaire ont dû se construire une nouvelle vie pour eux-mêmes et leur famille – souvent en exil loin de chez eux.

De nombreux réfugiés ont également trouvé refuge en République fédérale. Leur salut reste avant tout lié au déploiement du “Cap Anamur”, à l’énergie rebelle de l’inoubliable Rupert Neudeck. Lui et ses nombreux partisans ne sont pas restés consternés par les images de la mer de Chine méridionale, mais ont agi – et ont obtenu l’accueil politiquement controversé de nombreux “boat people” en République fédérale.

Au fil des décennies, une importante communauté vietnamienne s’est donc développée dans notre société, qui, dans l’Allemagne réunifiée, comprend également les travailleurs contractuels de la RDA issus du Vietnam autrefois communiste. La plupart des Allemands naturalisés depuis longtemps et ayant des racines vietnamiennes montrent comment l’immigration peut être un enrichissement pour la société dans son ensemble. Ils contribuent à la prospérité de notre pays et soutiennent leurs familles dans leur ancienne patrie. Ils sont devenus une partie de l’Allemagne, donnant l’exemple d’une intégration réussie.

Aujourd’hui, nous partageons avec vous la douleur des nombreuses victimes. Nous savons par expérience personnelle douloureuse combien il est amer de voir une nation divisée, des familles déchirées, des droits de l’homme et de la démocratie, la liberté de la presse et la liberté d’opinion restreints. Mais l’exemple allemand montre aussi que la liberté finit par l’emporter.

Se souvenir de ce qui était reste important – dans le sens de Richard von Weizsäcker : cela nous fait voir le présent avec tous ses défis.

________________________________________________________

Félicitations à Marie Barbey-Chappuis
pour sa brillante élection à la mairie de Genève.

Aux côtés de la communauté vietnamienne de Suisse

en faveur d’un monde plus juste

_______________________________________________________________

N’oublions pas les prisonniers de conscience en ces temps difficiles

Nous, les familles des prisonniers d’opinion suivants, demandons instamment aux autorités vietnamiennes de libérer immédiatement ces prisonniers, compte tenu de leur risque élevé d’être infectés par le coronavirus.

En raison de la pandémie de ces derniers mois, nous n’avons pas été en mesure de rendre visite à nos proches ni de leur fournir des provisions. Nous sommes extrêmement préoccupés par leur bien-être. Beaucoup d’entre eux ont de graves problèmes de santé sous-jacents avec une faible immunité, qui peuvent être exacerbés par les conditions de vie en prison. Par conséquent, la perspective d’une épidémie de COVID-19 dans un environnement carcéral surpeuplé est extrêmement élevée.

Nous pouvons vous assurer que ces prisonniers de conscience sont des personnes pacifiques qui ne souhaitent que construire une société juste et prospère. Nous sommes également certains qu’une fois libérés, ils ne constitueront une menace pour personne, mais au contraire, ils contribueront de manière significative à notre société.

Signé par les membres suivants de la famille des Prisonniers de conscience, à compter du 16 avril 2020 :

Lê Đính Kim Thoa – Wife of Trần Huỳnh Duy Thức,
Bùi Thị Hồng Loan – Wife of Phạm Chí Dũng,
Nguyễn Thị Quý – Wife of Lê Đình Lượng,
Nguyễn Thị Huệ & Huỳnh Đức Thịnh – Parents of Huỳnh Đức Thanh Bình,
Nguyễn Thị Lành – Wife of Nguyễn Trung Tôn,
Nguyễn Thị Huyền Trang – Wife of Phạm Văn Trội,
Trần Thanh Thủy – Wife of Lê Quý Lộc,
Phan Thị Trang – Sister of Phan Kim Khánh,
Trần Thị An – Wife of Lê Thanh Tùng,
Hoàng Đức Nguyên – Brother of Hoàng Đức Bình,
Nguyễn Thị Huệ – Sister of Nguyễn Văn Hoá,
Dạ Trần Quyết Tiến – Brother of Trần Thị Xuân,
Nguyễn Quang Trung – Son of Nguyễn Trung Trực,
Nguyễn Thị Kim Thanh – Wife of Trương Minh Đức,
Nguyễn Thị Sen – Mother of Hồ Anh Tuấn,
Đinh Thị Xa – Wife of Đinh Diêm, p
Bùi Thị Rề – Wife of Nguyễn Văn Túc,
Nguyễn Kim Hoa – Mother of Võ Hoàng Ngọc,
Lê Thị Khanh – Wife of Trần Thanh Phương,
Huỳnh Thị Út – Mother of Trần Hoàng Phúc,
Nguyễn Thị Châu – Wife of Nguyễn Ngoc Ánh,
Huỳnh Thị Kim Nga – Wife of Ngô Văn Dũng,
Đoàn Thị Khánh – Sister of Đoàn Thị Hồng,
Lê Thị Thập – Wife of Lưu Văn Vịnh, Đỗ Thị Bé – Wife of Hồ Đình Cương,
Trần Nữ Long Duyên – Wife of Lê Văn Phương, Thị Hanh – Mother of Từ Công Nghĩa,
Nguyễn Thị Lâm – Sister of Nguyễn Quốc Hoàn,
Hồ Thị Châu – Wife of Nguyễn Văn Oai,
Nguyễn Thị Tình – Wife of Nguyễn Năng Tĩnh,
Lê Thị Bình – Sister of Lê Minh Thể,
Hồ Văn Lực & Hồ Đức Hiền – Brother & Father of Hồ Đức Hoà,
Nguyễn Đình Khôi – Brother of Nguyễn Đình Khuê,
Nguyễn Thị Diệu Hồng – Mother of Nguyễn Viết Dũng,
Trần Thị Thu Thủy – Sister of Đặng Thị Huệ,
Phạm Thị Xuân – Wife of Nguyễn Văn Nghiêm,
Vương Ngọc Thảo – Daughter of Vương Văn Thả,
Nguyễn Đức Hải – Brother of Nguyễn Văn Đức Độ,
Dỗ Hoàng Thảo Uyên – Sister of Trần Long Phi,
Trần Văn Long – Father of Trần Long Phi,
Huỳnh Thì Hết – Aunt of Nguyễn Văn Thương & Nguyễn Nhật Trường,
Nguyễn Vũ Tuấn Anh – Son of Vũ Thị Dung,
Nguyễn Thái Văn – Father of Nguyễn Văn Điển,
Nguyễn Thị Trúc – Wife of Trương Hữu Lộc,
Bui Thị Sen – Wife of Huỳnh Minh Tâm,
Nguyễn Hữu Lộc – Husband of Huỳnh Thị Tố Nga,
Nguyễn Thị Thơm – Wife of Trần Anh Kim,
Trần Thị Niêm – Mother of Lê Anh Hùng,
Trương Quỳnh Trang – Wife of Châu Văn Khảm,

_______________________________________________________________