L’indésirable invité au 13ème Congrès du parti communiste

Le Coronavirus rattrape le Vietnam ( 29 janvier 2021).
 
Une vague d’épidémie de coronavirus a frappé le Vietnam en plein congrès quinquennal du Parti communiste – un camouflet majeur-  pour un régime qui claironnait encore il y a quelques semaines d’avoir maitrisé la pandémie comme la Chine.
 
Après la détection de 84 nouveaux cas dans les provinces de Hai Duong et Quang Ninh en début de semaine, au nord du pays, le ministère de la santé a massivement intensifié les tests et les appels à la quarantaine.
 
Une image de propagande lors du 1er jour du 13ème Congrès avec 1’600 délégués ostensiblement sans port de masque.
La télévision d’État a cité le chef du groupe de travail sur le coronavirus qui a déclaré qu’il fallait se préparer à un scénario pouvant aller jusqu’à 30’000 contaminations.
Le ministère de la santé a proposé d’interrompre les vols internationaux et d’interdire les grands rassemblements à l’approche des vacances du Nouvel An lunaire, à deux semaines seulement.
Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a appelé au calme et promis une action rapide lors d’une réunion convoquée d’urgence en marge du congrès. Dans le contexte d’une économie florissante, soutenue par les chiffres officiels des contaminations à environ 1’600 et des décès à seulement 35, le congrès sélectionnera les dirigeants du Vietnam et définira la politique à suivre pour les cinq prochaines années et au-delà.
Le ministre de la santé Nguyen Thanh Long a déclaré à la réunion que la nouvelle épidémie, centrée dans une province près de Hanoi, pourrait être pire qu’une épidémie antérieure dans la ville touristique de Danang.
Plus tard dans la journée de jeudi du 28 janvier, le vice-premier ministre et chef du groupe de travail sur l’épidémie , Vu Duc Dam, a déclaré que les deux provinces du nord où les nouveaux cas ont été découverts devraient accélérer la recherche des contacts et se préparer au scénario de 30’000 cas, a rapporté la chaîne de télévision publique VTV.
 
L’épidémie s’est étendue à deux autres zones, ont rapporté les médias d’État tard jeudi 28 , faisant référence à des cas dans la province de Bac Ninh et la ville portuaire voisine de Hai Phong.
 
Cette mauvaise nouvelle survient juste au moment où le Vietnam se targuait d’une des trois premières places dans une enquête sur la manière dont les pays du monde entier ont géré la pandémie. L’indice boursier vietnamien a chuté de 6,67 % jeudi, atteignant son plus bas niveau depuis le 4 décembre 2020.
 
Les efforts de confinement pourraient être compliqués par la période des vacances du Nouvel An lunaire, où les grands rassemblements à l’intérieur sont typiques.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*