Dang Xuân Diêu 2013-2017, maltraitance et torture

Dang Xuan Diêu, né en 1979, ingénieur, blogueur et militant chrétien social a été condamné à 13 ans de prison en janvier 2013 sur les accusations de complot visant à renverser le gouver- nement autoritaire de Hanoi. 

Dang Xuan Diêu a été le plus lourdement condamné parmi un groupe d’activistes catholiques, d’étudiants et de blogueurs reconnus coupables pour leurs activités au sein de Viet Tan, une or- ganisation non-violente prônant la démocratie mais interdite par le gouvernement vietnamien. La plupart sont originaires des diocèses de Vinh et de Thanh Hoa dans le Nord du Vietnam. En janvier 2013, le Cosunam avait fait immédiatement une intervention auprès des autorités vietnamiennes par l’intermédiaire du député genevois Pierre Weiss.

Dang a ensuite été transféré à la prison K5, Yen Dinh, située dans la province de Thanh Hoa. Ses conditions de détention sont décrites comme particulièrement dégradantes et pénibles.

Truong Minh Tam, un ancien prisonnier qui était enfermé dans une cellule proche de celle de Dang a affirmé que le personnel de la prison encourageait les autres prisonniers à battre et humilier Dang. En novembre 2014, Le Cosunam a rédigé une pétition qu’une délégation de  membres a tenu à remettre en mains propres aux autorités consulaires de Genève à l’attention du Premier ministre vietnamien (Opération Knock on the door I ).

Accueil à la Mairie du Grand-Saconnex par les Conseillers administratifs

Dang Xuân Diêu a été finalement libéré et expulsé du Vietnam en 2017. Depuis, il a été accueilli plusieurs fois à Genève à la Mairie du Grand-Saconnex, au Geneva Summit sur les droits de l’homme de UN Watch et à diverses manifestations genevoises. Il continue à être actif pour soutenir la cause de ses camarades et prisonniers de conscience.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*