Coronavirus Mai 2021 – un tournant inquiétant au Vietnam

Lors de la tenue du 13ème congrès du PCVN en janvier dernier, les communiqués officiels mettaient en avant les résultats spectaculaires du régime en matière de contrôle de l’épidémie du Coronavirus avec des chiffres de quelques centaines de contaminations et de 35 cas de décès seulement pour toute l’année 2020 . Une victoire du régime dont se targuait Hanoi , à l’exemple de la Chine, pour avoir su protéger  ” les droits de l’homme et de la santé “. Force aussi est de constater que c’est par des moyens de contrainte sans précédent ( quarantaine forcée et confinements massifs de quartiers, de localités voire de provinces entières ) que le régime a obtenu ces résultats en s’appuyant sur l’énorme appareil policier et administratif de contrôle des citoyens déjà en place depuis des décennies.

A mi-mai 2021, la situation a brusquement viré avec une explosion en quelques semaines avec plus de 2’400 cas recensés et une augmentation croissante de  jour en jour dans tout le pays ,  touchant tout principalement deux provinces du nord Bac Giang et Bac Ninh proches de Hanoi, la capitale.

Que pense le responsable de l’OMS , M. Kidong Park , de cette vague d’épidémies qui se déroule au Vietnam depuis fin avril  ?

OMS Vietnam :  L’épidémie se propage rapidement dans  l’Asie du Sud- Est et cette 4ème vague devient compliquée au Vietnam. De nombreux facteurs affectent cette épidémie, y compris de nombreux cas avec des itinéraires de traçage compliqués ( flux de travailleurs transfrontaliers entre la Chine et le Vietnam,  participation de masse à des activités sociales etc ) qui la rend difficile à retracer. La source de l’infection  n’est toujours pas claire, de même que l’apparition de variantes inquiétantes.

Cette nouvelle vague est différente des précédentes de 2020  car elle s’est propagée dans de nombreuses provinces et villes en un temps plus court.  Dès fin avril,  une vingtaine de provinces et villes ont déclaré en même temps leurs nombreux cas . Nous avons également détecté deux variantes inquiétantes (COV) B.1.1.7 et B.1.617.2 dans de nouvelles infections.

Il y a une forte probabilité qu’il y aura plus d’infections dans la population  dans les prochains jours. L’hypothèse que le virus continue à se transmettre silencieusement au sein de la population ne peut être ignorée.  Alors que l’épidémie s’intensifie dans les pays voisins de la région, notamment au Cambodge, au Laos et en Thaïlande, on s’attend aussi à davantage de cas importés en particulier de la part de personnes entrant illégalement ou non contrôlées.

(Extraits de l’interview du Dr Kidong Park, représentant de l’OMS au Vietnam, Mai 2021)

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*